LA REVUE DES MARCHÉS

Le mois de mai a été mitigé pour les investisseurs. Voici un sommaire des faits saillants qui ont dirigé les marchés :

  • Les mouvements boursiers ont connu une légère stagnation, entravés par les défis du secteur bancaire, la baisse des prix du pétrole et les débats sur le plafond de la dette américaine. Toutefois, au milieu de cette situation, le secteur des technologies a continué son ascension triomphante tout au long de l’année 2023. Les marchés américains, canadiens et internationaux maintiennent leur cap positif depuis le début de l’année.
  • Les rendements obligataires aux États-Unis et au Canada, quant à eux, ont connu une hausse en raison des incertitudes entourant les négociations sur le plafond de la dette américaine, la disparition de la banque régionale First Republic et une conjoncture économique plus favorable que prévu.
  • C’est un véritable exploit qui a été réalisé par Nvidia Corp., le fabricant de puces américain, qui a annoncé des bénéfices surpassant de plus de 50% les estimations, mettant en évidence la forte demande pour sa technologie de puces informatiques alimentant les applications d’intelligence artificielle.
  • En ce qui concerne les actions japonaises, elles ont connu une renaissance, avec les indices boursiers locaux atteignant leur plus haut niveau en 33 ans. Cette vitalité est principalement alimentée par une demande croissante provenant d’investisseurs étrangers.
  • Globalement, les grandes banques canadiennes ont affronté un mois difficile, avec une baisse de leurs bénéfices pour quatre des cinq principales institutions par rapport à l’année précédente, bien que leurs rendements soient demeurés solides dans l’absolu.
  • Le secteur de l’emploi aux États-Unis et au Canada continue de prospérer, avec environ 253 000 nouveaux emplois créés aux États-Unis et 41 000 au Canada. Parallèlement, les prix des maisons aux États-Unis ont enregistré la plus forte baisse annuelle en 11 ans.
  • En mai, plusieurs grandes banques centrales, dont la Banque de réserve d’Australie, la Banque centrale européenne et la Banque d’Angleterre, ont coordonné leurs actions avec la Réserve fédérale américaine pour relever les taux d’intérêt de 25 points de base.
  • La situation de l’inflation aux États-Unis continue de s’améliorer, avec une baisse de 1% à 4,9% en glissement annuel, principalement due à la diminution des prix de l’immobilier et des services. Ces résultats ont renforcé la conviction de la Fed quant à l’efficacité de sa politique de hausse des taux. En outre, la Fed a relevé son taux d’intérêt cible de 25 points de base supplémentaires, le portant à 5 à 5,25%. Le gouverneur Powell a suggéré que de nouvelles hausses seraient probablement mises en attente.
  • Au Canada, l’inflation globale a connu une légère augmentation le mois dernier, atteignant 4,4% en glissement annuel. Il s’agit de la première hausse de l’inflation globale depuis juin 2022, en raison des prix de l’énergie et des coûts élevés des intérêts hypothécaires, qui ont compensé les améliorations des prix des denrées alimentaires. Le gouverneur Macklem a reconfirmé la pause de la Banque du Canada en matière de hausse des taux. La Banque surveille les signes de ralentissement de l’emploi, le ralentissement de la croissance des salaires, la normalisation du comportement des entreprises en matière de prix et la baisse des anticipations d’inflation à court terme.

Comment cela affecte mes placements?

Ces évolutions ont des répercussions sur vos placements. À mesure que les conditions de crédit se resserrent, les probabilités d’un ralentissement économique mondial augmentent, ce qui pourrait entraîner une baisse des dépenses et des prix. Il est important de souligner que ce resserrement est nécessaire pour maîtriser l’inflation et qu’il est soutenu en partie par les hausses de taux des banques centrales. Malgré les signes de ralentissement économique, l’économie se montre plus solide que prévu par de nombreux experts et économistes, ce qui est extrêmement prometteur. Un scénario d'»atterrissage en douceur» serait favorable à la plupart des catégories d’actifs.

Quelle que soit votre position dans le cycle du marché, il est crucial d’adopter une approche d’investissement disciplinée et de rester concentré sur vos objectifs à long terme. Cette stratégie vous permettra de ne pas vous laisser emporter par les émotions liées aux investissements, évitant ainsi les achats à des prix élevés et les ventes à des prix bas, comme le font souvent de nombreux investisseurs. Le suivi et l’ajustement réguliers de votre portefeuille vous garantissent également de rester sur la bonne voie. Enfin, la diversification de vos investissements contribue à réduire les risques associés.

Analysons vos besoins,Prenez rendez-vous avec nous

Je suis

Un nouveau client
Nous vous proposons une rencontre préliminaire d’une quinzaine de minutes avec notre adjointe pour évaluer vos besoins, et ensuite planifier un rendez-vous avec le conseil approprié.

Je suis

Un client existant
Prenez directement rendez-vous avec votre conseiller depuis notre plateforme.

Planifier un rendez-vous

Vous êtes déjà client chez nous? Vous désirez un suivi ou un rendez-vous spécifique? Sélectionnez votre conseiller et votre préférence pour une rencontre en personne ou virtuelle.

Choisissez votre conseiller

Prendre votre premier rendez-vous

Vous êtes un nouveau client? Prenez rendez-vous avec Élodie, planificatrice financière! Elle se fera un plaisir de discuter de vos besoins lors d'un premier rendez-vous, que ce soit en virtuel ou en présentiel dans nos bureaux de Rivière-du-Loup.